0 Panier €0,00
fermer

VOTRE PANIER D'ACHATS EST ACTUELLEMENT VIDE

Ajoutez-y des produits. Découvrez notre large gamme de produits!

Les conséquences d'un mauvais sommeil chez votre bébé

Estelle Charmoix
Les conséquences d'un mauvais sommeil chez votre bébé

Votre bébé se réveille toutes les nuits, vous empêchant de vous endormir ? Cela cache peut-être un mal plus profond !   

 

Qu’est-ce qu’un bon sommeil ?

On dit souvent qu’avoir un excellent sommeil, c’est « dormir comme un bébé ». Une norme que nos petits bout de chou se doivent se respecter afin d’avoir une croissance saine. Le sommeil des petits enfants est de nos jours de plus en plus négligé, et dont les conséquences commencent à peine à se ressentir dans notre société, par le biais de diverses recherches universitaires. Une étude a récemment remarqué qu’un bébé de 1 à 3 ans se réveille en moyenne 3 fois par nuit, et que plus l’apprentissage du bébé à bien dormir tarde, plus les chances qu’il ne souffre pas de problème de sommeil par la suite diminuent.

Il est important de dissocier ce qu’est un bon sommeil du mauvais sommeil chez nos petits chérubins !

Un bon sommeil réside dans la capacité pour le bébé de se rendormir tout seul après un réveil nocturne, et comme tout chez le bébé, c’est évidemment un apprentissage. C’est là que le matelas pour bébé Bbiies rentre en jeu, permettant un confort favorisant parfaitement le sommeil facile chez le bébé, et donc des nuits plus reposées chez le parent.

Les bébés qui ont besoin qu’un parent restent avec eux jusqu’à l’endormissement sont plus exposés au risque de manque chronique de sommeil, ce qui résulte souvent sur des problèmes de dyssomnie. Tandis que les bébés qui apprennent très tôt à avoir un bon sommeil, dans un confort extrême à leur croissance, savent qu’ils pourront se rendormir tous seuls après un éveil nocturne.

 

Sommeil et développement socioaffectif :

Une étude récente basée sur plusieurs aspects du développement de l’enfant, a permis de conclure que les problèmes de comportements sont souvent associés à des problèmes de sommeil et à des nuits d’endormissement de courte durée. Des scores d’agressivités élevés ont même été notés chez les enfants qui ont présenté des problèmes de sommeil très tôt, mais jamais traités.

 

Sommeil et développement cognitif :

Diverses études ont également démontré que des problèmes de sommeil chez le bébé affecteront ses performances intellectuelles à l’âge adulte. C’est lorsqu’il est très jeune que le bébé développe ses premiers indices de développement cognitif, notamment la mémoire de travail, le contrôle des impulsions et la capacité de concentration. Des problèmes futurs de lecture, ainsi que d’expression verbale peuvent être liés aux troubles du sommeil de l’enfant.

 

Sommeil et poids :

Une étude a également mis en évidence le lien entre les problèmes de sommeil que connaît le bébé, à la qualité de son alimentation à l’âge adulte. Les enfants qui avaient un sommeil de qualité moindre étaient plus susceptibles de manger à des heures irrégulières et en plus grande quantité. Vu les conséquences aujourd’hui de l’obésité infantile, il est de première importance de prévenir l’obésité chez nos petits bébés. ❤️️

by Estelle Charmoix

Instagram

Suivez nous